September 26, 2022
Variole simienne: origine, mode de transmission, symptômes?

Alors que la vaccination contre la variole simienne est toujours en cours dans la province, le virus continue de se répandre rapidement au Québec avec 90 cas confirmés depuis mardi selon le plus récent bilan du ministère de la Santé. Voici une analyse de Sameer Elsayed, de l’Université Western.

ANALYSE – Avec un millier de cas signalés dans plusieurs pays, l’infection humaine par le virus de la variole du singe suscite l’intérêt et l’inquiétude en tant que menace de maladie infectieuse émergente, et ce, alors que la pandémie de Covid-19 s’atténue lentement.

La variole du singe fait partie d’un groupe de virus étroitement apparentés au genre Orthopoxvirus, qui comprend la variole, la vaccine de la vache et la variole du chameau. Le virus de la variole du singe a été découvert pour la première fois au cours de l’été 1958. Il se manifestait par une maladie cutanée non mortelle, semblable à la variole, chez des singes en captivité dans un institut de recherche au Danemark.

Le nom de « variole du singe » est inapproprié, car les rongeurs terrestres africains (rats et écureuils)] constituent le réservoir naturel du virus. En revanche, les singes et autres primates ne seraient que des hôtes accidentels.

» continue to Métro Montréal