September 26, 2022
Variole du singe : hospitalisations, vaccin, contagions... Le point sur la situation

La variole du singe (monkeypox en anglais) est une maladie rare originaire d’Afrique et connue chez l’être humain depuis 1970. Elle est appelée ainsi car le virus, proche de la variole mais beaucoup moins grave, a été découvert pour la première fois au sein d’un groupe de macaques.

Cette maladie infectieuse est causée par un virus transmis à l’être humain par des animaux infectés, le plus souvent des rongeurs. L’incubation est généralement comprise entre 5 à 21 jours et les symptômes ressemblent, en moins grave, à ceux de la variole : fièvre, maux de tête et douleurs musculaires avant l’apparition d’éruptions cutanées sur le visage, les mains ou les pieds.

Le virus est endémique, c’est-à-dire présent en permanence, en Afrique de l’Ouest, mais pas dans le reste du monde. Sa soudaine propagation dans divers pays non endémiques suscite une certaine inquiétude, bien qu’on en guérisse en général spontanément.

Le dernier point de Santé Publique France date du 7 juin 2022. Il relève 66 cas confirmés sur tout le territoire : 48 en Île-de-France, 8 en Occitanie, 5 en Auvergne-Rhône-Alpes, 2 en Normandie, 1 dans les Hauts-de-France, 1 en Centre-Val de Loire et 1 en Paca. C’est 15 cas de plus que lors du point précédent, le 3 juin dernier.

» continue to Le Figaro