September 26, 2022
Test HPV positif : signification, cancer, que faire ?

Un test HPV permet de détecter la présence d’un papillomavirus au niveau des muqueuses utérines. Quelle est la signification d’un test HPV positif ? Un risque de cancer ? Quelle est la conduite à tenir ? Faire une colposcopie ? Un bilan IST ? Et si le frottis est normal ? S’y retrouver.

Les papillomavirus ou HPV (Human Papillomavirus) sont une famille de virus. Ils sont très contagieux et se transmettent majoritairement par voie sexuelle (avec ou sans pénétration). Les HPV peuvent être à bas risque de cancer (dans ce cas, ils entraînent simplement des verrues génitales : condylomes) ou, plus rarement, à haut risque de cancer (dans ce cas, ils peuvent à terme favoriser le développement d’un cancer). La plupart du temps, l’infection HPV disparaît naturellement. Mais parfois (environ 10% des cas), elle persiste au niveau de la muqueuse du col utérin, et devient une infection HPV à haut risque : elle peut alors provoquer des modifications de l’épithélium du col de l’utérus, appelées lésions précancéreuses, susceptibles d’évoluer vers un cancer (cancer du col de l’utérus, cancer de l’anus, certains cancers des amygdales…). La vaccination et le dépistage (frottis cytologique ou test HPV) sont les deux moyens de prévenir et de dépister une infection à HPV. Avant 30 ans, on préconise plutôt un frottis cytologique. Après 30 ans, on préconise un test HPV (test HPV-HR), plus efficace à cet âge. Que signifie un résultat de test HPV positif ? Que faire ? Un bilan IST ? Une colposcopie ? Un autre frottis ?

Le test HPV permet de rechercher une infection par des papillomavirus, pouvant entraîner un cancer du col de l’utérus, du vagin, de l’anus, de la bouche ou de la gorge. La Haute Autorité de Santé recommande de remplacer le frottis conventionnel par le test HPV pour les femmes de plus de 30 ans. Quand et où le réaliser ? Que signifie un résultat positif ?

Un test HPV est un dépistage virologique qui consiste à chercher de l’ADN du papillomavirus par biologie moléculaire (une PCR qui détecte l’ADN des HPV). Il consiste en un prélèvement de cellules au niveau du col de l’utérus. Ce test permet donc de détecter la présence du virus HPV et de pouvoir agir très tôt si une anomalie est observée. Ce test est simple, fiable et cible toutes les femmes de 30 à 65 ans. Un nouveau test doit être refait tous les 5 ans, jusqu’à l’âge de 65 ans, dès lors que le résultat du test est négatif. même si on est vacciné contre le HPV. Le test HPV peut être fait de deux manières : soit par prélèvement cervical (lors d’une consultation gynécologique), soit en auto-prélèvement vaginal sous la forme d’un petit kit disponible en laboratoire 

» continue to Le Journal des Femmes