September 29, 2022
Même avec un cancer à un stade avancé, l'activité physique reste bénéfique

DÉCRYPTAGE – Plus de 300 patients atteints d’un cancer au pancréas ont été inclus dans une étude française dont les résultats ont été présentés ce week-end.

L’oncologie clinique s’intéresse de plus en plus aux soins dits «de support», mais leur évaluation clinique n’est pas toujours facile. L’étude française APACaP, financée par des familles de patients, démontre aujourd’hui que l’activité physique apporte des bénéfices aux patients atteints d’un cancer à un stade avancé (en l’occurrence des tumeurs au pancréas, dont le pronostic est souvent très mauvais). Les résultats, présentés ce week-end dans le cadre du congrès mondial de l’American Society of Clinical Oncology (Asco), à Chicago, sont en faveur de l’ajout d’activité physique à la prise en charge standard de ce type de cancer, suggèrent les auteurs de l’étude.

Fatigue, anxiété, insomnies, mais aussi dénutrition viennent souvent s’ajouter aux douleurs ressenties par les patients atteints de cancers. «Le cancer du pancréas et ses traitements sont connus pour réduire drastiquement l’énergie des patients, or il n’y a pas de médicaments pour lutter contre la fatigue. Le meilleur remède reste…

DÉCRYPTAGE – Si le nombre de cas repart à la hausse, avec l’émergence de nouveaux variants en France, les spécialistes ne craignent pas de nouvelle vague importante avant cet automne.

» continue to Le Figaro