September 30, 2022
Hustle ou la lettre d'amour d'Adam Sandler au basketball

Depuis qu’il a signé une lucrative entente avec Netflix, les films d’Adam Sandler sont attendus par ses nombreux adeptes, qu’ils soient bons ou moins bons. L’acteur a réussi, au fil des ans, à se faire aimer de nombreux inconditionnels à travers le monde, qui le suivent, peu importe la direction qu’il prend, que ce soit la comédie grivoise ou futile, ou les projets plus dramatiques.

Son plus récent film, qui est débarqué sur la plateforme Netflix vendredi dernier, pourrait bien être son meilleur en carrière. D’ailleurs, depuis sa sortie, Hustle rallie autant le public que la critique, récoltant au passage un avantageux score de 89 % auprès des professionnels et 91 % auprès des adeptes sur le site Rottentomatoes.com. Avec Hustle, le Sandman frappe très fort et l’ennui ne fait certainement pas partie du visionnement de ce long métrage, qui fait une incursion dans le monde du basketball.

Dans Hustle, après avoir repéré à l’étranger un joueur de basket phénoménal, mais au passé houleux, un recruteur en perte de vitesse (Adam Sandler) décide de le faire venir aux États-Unis sans avoir consulté son équipe. Contre toute attente, il va avoir l’occasion de prouver que sa recrue est digne de la NBA, après s’être battu contre plusieurs têtes fortes qui ne voient pas le plein potentiel du jeune homme.

Dans ce contexte, on retrouve un Adam Sandler beaucoup plus posé, nuancé et dramatique – comme c’était le cas dans Punch, Drunk, Love et Spanglish par exemple – dans un rôle qui lui colle à la peau. Charismatique à souhait, l’acteur semble offrir une véritable lettre d’amour au basketball dans ce nouvel effort, dans lequel on retrouve aussi de nombreux joueurs de basket qui se jouent eux-mêmes. Entre les blagues occasionnelles, la performance de Sandler touche droit au coeur.

» continue to Showbizz.net