September 26, 2022
Ce minuscule robot pourrait un jour aider aux opérations chirurgicales

Des chercheurs de la Northwestern University ont dévoilé un incroyable prototype de mini-robot en forme de crabe capable de courir et sauter. Ses concepteurs affirment qu’il s’agit du plus petit robot télécommandé jamais conçu. Mesurant moins d’un millimètre, dépourvu de câbles et fonctionnant sans électricité, il pourrait un jour évoluer dans le corps humain pour assister les chirurgiens.

Des chercheurs de la Northwestern University ont dévoilé un incroyable prototype de mini-robot en forme de crabe capable de courir et sauter. Ses concepteurs affirment qu’il s’agit du plus petit robot télécommandé jamais conçu. Mesurant moins d’un millimètre, dépourvu de câbles et fonctionnant sans électricité, il pourrait un jour évoluer dans le corps humain pour assister les chirurgiens.

« On pourrait imaginer des microrobots comme agents de réparation ou d’assemblage de petites structures ou machines dans l’industrie, ou comme assistants chirurgicaux pour déboucher des artères, arrêter des hémorragies internes ou éliminer des tumeurs cancéreuses, le tout dans le cadre de procédures peu invasives », détaille John Rogers, professeur de science et d’ingénierie des matériaux à l’université Northwestern. Il est également le co-auteur de l’article publié mercredi dans la revue Science Robotics.

On y apprend que les chercheurs ont également développé des créatures télécommandées similaires en forme de grillons, de scarabées et de chenilles. « Avec ces techniques d’assemblage et ces concepts de matériaux, nous pouvons construire des robots marcheurs de presque toutes les tailles et formes 3D », ajoute le professeur Rogers.

Chaque robot est constitué de ce que l’on appelle un « alliage à mémoire de forme », un matériau élastique qui peut présenter deux états différents. Lorsqu’il est chauffé, l’alliage se transforme en une forme prédéterminée par l’équipe. C’est la forme « mémorisée ». Lorsqu’il est refroidi, il reprend sa forme initiale.

» continue to CNET France